Conseils pratiques pour acheter sa première voiture dans les bonnes conditions<

L’achat d’une première voiture se réalise souvent au moment des études ou d’un premier emploi. Le budget est donc limité. Il se situe, généralement entre 2 000 et 5 000 euros. À ce prix, il est possible de dénicher un beau véhicule d’occasion. Cependant, il ne faut pas oublier les frais annexes, comme ceux liés à la carte grise, à l’assurance, la révision, les réparations… Ils représentent, en effet, des dépenses non négligeables, surtout si la voiture a fait plus de 100 000 km.

Quel budget alloué à l’achat de votre première voiture ?

Il est rare qu’un jeune conducteur achète une grosse berline allemande pour sa première voiture. Ces véhicules ne sont pas appropriés et ils coûtent cher. Le mieux serait une voiture plus petite, de type citadine, et dont le prix convient à votre budget. Bien sûr, vous pourrez opter pour un modèle beaucoup plus cher si vous avez la chance d’avoir de parents qui pourront vous aider. Dans tous les cas, il est toujours judicieux de prendre le temps de bien estimer le coût réel d’un premier véhicule.

Concrètement, vous devrez prendre en compte de prix de la voiture, le prix du certificat d’immatriculation et les taxes additionnelles. Il faut également considérer le prix de l’assurance et la consommation en carburant. Puisqu’il s’agit d’un véhicule d’occasion, pensez aux frais d’entretien comme le remplacement des pièces usées.

Les critères à considérer lors de la recherche d’un premier véhicule

Lors de votre recherche auprès d’un mandataire automobile, ne focalisez pas trop sur un modèle précis. Vous devrez, en effet, définir l’usage. Entre autres, si vous êtes célibataire, privilégier une voiture citadine, plutôt qu’un break familial. Il vous faudra, en outre, déterminer si vos trajets seront quotidiens ou occasionnels. Aussi, combien de fois par an ou mois comptez-vous effectuer de longues distances. Si celles-ci sont régulières, une voiture diesel peut être une bonne solution.

Par ailleurs, si vous roulez souvent sur des petites routes de campagne, un tout-terrain pourrait vous être utile. Une citadine, par contre, convient aux parcours urbains et aux trajets courts.

En outre, pensez au stationnement. Si vous devez vous garer dehors dans la rue, choisissez une voiture maniable et facile à garer. En revanche, si vous avez un garage, n’hésitez pas à opter pour un véhicule plus récent si vous avez le moyen.

Achat d’une première voiture : opter pour véhicule d’occasion moderne

Pour un jeune conducteur, l’achat d’une voiture neuve n’est pas une option très intéressante. En effet, outre la mobilisation d’un capital plus important, un véhicule neuf présentes une décote conséquente. Celle-ci est de l’ordre de 15 % en moyenne. Aussi, l’assurance coûte plus cher. Il ne s’agit pas, cependant, d’opter pour un modèle très ancien. Sachez que plus une automobile est moderne, moins elle consomme.

En résumé, il faut privilégier une occasion récente que vous pourrez acheter auprès d’un mandataire automobile ou à un particulier. N’hésitez pas à comparer les prix pour trouver facilement le modèle le plus adapté à votre budget.

Quels outils acquérir pour effectuer de petites réparations sur sa voiture ?

Avoir des outils de réparation automobile basique dans le coffre de sa voiture ou au garage, peut vraiment être pratique, quand votre véhicule commence à avoir de petits problèmes ou besoin d’un entretien simple. Le fait d’avoir des outils de réparation à portée de main, peut vous éviter d’avoir à vous rendre au garage, pour ses petites réparations que vous pourriez effectuer seul.

Pourquoi s’équiper ?

Un grand nombre de petites réparations ou travaux sur une voiture peuvent être faites à la maison, comme la vidange d’huile ou le changement de plaquettes de frein. Selon l’âge de votre véhicule, certains réparations basiques peuvent être effectuées chez vous et avec des outillages assez basiques. Cela dit, vous ne pouvez pas simplement sortir votre caisse à outils de maison pour effectuer quelques travaux sur votre voiture. Certains jeux d’outils sont spécifiques à la mécanique automobile, et ils diffèrent forcément d’un ébéniste ou d’un bricoleur. Voici les outils et accessoires de base dont vous aurez besoin pour commencer.

Quels sont les outils à avoir ?

Des outils pour l’électricité

Il y a une tonne de projets électriques que vous pouvez entreprendre sur une voiture, comme l’installation d’un autoradio, de haut-parleurs ou le câblage de nouveaux phares. Pour ce faire, vous aurez besoin de pinces de différentes tailles, ainsi que d’une coupe-fils et d’un dénudeurs.

Un multimètre

Un multimètre est nécessaire pour vérifier si un fil électrique reçoit bien du courant, ainsi que la quantité d’électricité qui le traverse. Il est indispensable pour retrouver les petits dysfonctionnements électriques qui s’infiltrent dans les systèmes électroniques de nos voitures. On trouve des multimètres numériques et analogiques très abordables sur le marché.

Valise de diagnostic

Si vous avez un véhicule récent, il est très probablement bardé d’électronique. Depuis quelques années, il est possible de s’équiper d’une petite valise diagnostic à la maison, que l’on appelle aussi lecteur OBD. Ce petit appareil se connecte sur la fiche OBD de la voiture sous le tableau de bord. En un instant, vous aurez accès à de nombreuses informations comme des indications de différents capteurs et sondes de niveau ou de températures, des voyants, etc. Ce petit accessoire permet facilement de détecter une anomalie dans la voiture, et de réinitialiser un défaut par exemple.

Clé dynamométrique

Le réglage de certains écrous sur une voiture, doivent s’effectuer selon un couple précis, que l’on retrouve dans les revues techniques automobiles. Un serrage excessif d’un écrou pourrait provoquer le cisaillement du boulon ou le rendre beaucoup plus difficile à dévisser dans le futur. Utiliser une clé dynamométrique à cliquet pour vous assurer que vous serrez selon les recommandations du constructeurs. Pour régler le couple, il suffit de tourner la poignée inférieure et d’aligner la partie supérieure de la poignée sur le couple spécifié qui est indiqué sur l’outil. Serrez jusqu’à ce que vous entendiez deux clics et que c’est serré.

Jeu de clés

Un jeu de clés est sans doute l’outillage dont vous aurez le plus besoin pour travailler sur votre voiture. Un bon jeu de clés comprendra des outils de dimensions différentes, des clés plates, des clés à pipe, des douilles et une clé à douilles. Pensez aux rallonges et aux accessoires coudés, pour accéder facilement dans les recoins les plus exigus.

Des tournis

Un jeu de tournevis est aussi utile dans la maison que dans votre garage. Procurez-vous un ensemble complet de tournevis, à tête plate et cruciforme, et de différentes tailles. Les petits tournevis sont plus adaptés au travail électronique, tandis que les tournevis plus grands, pourront vous épauler dans toutes vos opérations de serrages et dé-serrages.

Pourquoi et comment changer un pot d’échappement ?

Le pot d’échappement est une composante importante du moteur. Il comprend un catalyseur pour convertir les émanations du moteur, un silencieux pour réduire les bruits du moteur, une sonde à oxygène pour transmettre le taux d’oxygène au calculateur de la gestion motrice et enfin, un tube de liaisons.

Le pot d’échappement filtre et évacue, entre autres, les gaz toxiques produits par la combustion du moteur. Mais pas uniquement !

Pot d’échappement : pourquoi est-il important de le changer ?

Son rôle est à la fois technique et pratique. En effet, il réduit la toxicité des gaz produits par le moteur, mais réduit aussi la chaleur de celui-ci. Si le pot d’échappement est défectueux, que ce soit par usure ou par manque d’entretien, les gaz toxiques pourraient envahir l’habitacle et nuire à la santé des occupants. De plus, la puissance du véhicule peut également être affectée.

Grâce à son silencieux, le pot d’échappement réduit les sons émis par le moteur. Si celui-ci est trop usagé, le bruit serait insupportable. De plus, les forces de l’ordre pourront verbaliser les voitures un peu trop bruyantes si le son dépasse les 5 décibels.

Quand faut-il changer le pot d’échappement ?

Si votre véhicule atteint les 20 000 kilomètres, vous devez faire contrôler votre véhicule par un spécialiste. Celui-ci vous dira s’il faut changer le pot d’échappement. Si vous avez des compétences ou des connaissances mécaniques, vous pouvez réaliser vous-même des contrôles du silencieux, du catalyseur ou encore des caoutchoucs, des ressorts et des colliers.  Les prix des pièces détachées varient selon le modèle de votre véhicule et de la pièce que vous souhaitez remplacer.

Comment le changer ?

Pour l’opération, il est recommandé de disposer d’un pont élévateur. Encore une fois, si vous avez des connaissances mécaniques, vous pourrez réaliser cette opération vous-mêmes en commandant les pièces sur Internet et sur un véhicule froid. Si ce n’est pas le cas, les concessionnaires automobiles proposent un remplacement complet du pot d’échappement avec des pièces d’origine.

Il y a deux étapes pour changer l’échappement. La première consiste à retirer l’ancien échappement et la seconde a posé la nouvelle pièce. Il est important d’installer correctement les accessoires qui accompagnent l’échappement. Quand vous avez terminé, faites un test afin de voir que les pièces ont été mises correctement en allumant votre moteur, si celui-ci fuit, c’est que l’opération n’a pas été correctement faite.

Les avantages de réparer seul sa voiture

Si vous souhaitez acheter un véhicule, et ce de n’importe quelles marques, sachez qu’il faudra prendre en compte toutes les dépenses qui viendront après l’acquisition de celui-ci.
En effet, en plus de dépenser des sommes d’argent dans : un contrat d’assurance auto, en fessant des pleins d’essence, en achetant une carte grise et autre accessoire auto s’ajoute les factures de réparation ou d’entretien du garagiste.

C’est pourquoi, de nombreuses personnes réparent leur auto eux-mêmes, car cela à beaucoup d’avantages ! Voyons ensemble certains d’entre eux.

Réparer sa voiture seule : un moyen d’économiser

Il faut savoir avant tout que la longévité d’une voiture dépend de son entretien. Plus vous allez l’entretenir plus vous éloignerez les réparations et vous économiserez. Mais il est vrai que certaines pièces doivent être changées régulièrement comme : les phares avant et arrière, la courroie de distribution, les roues, le filtre à air, etc.

Ces pièces auto sont faciles à changer et vous pourrez les remplacer seul sans la présence d’un professionnel de la mécanique. Il faudra simplement être prudent et prendre en compte certaines indications afin de les changer correctement sans détériorer les pièces avoisinantes.

De nos jours, il est plus facile de trouver une pièce détachée pour voiture dans un magasin accessoire auto en ligne que dans les casses auto ou autres. L’avantage c’est que sur internet, vous pourrez commander n’importe quelle pièce de chez vous et sans vous déplacer !

Apprendre la mécanique

Réparer son auto seule permet d’améliorer ses connaissances non seulement dans la constitution d’une voiture, mais aussi dans le domaine mécanique. Il vous sera, ainsi moins difficile de changer certaines pièces comme les joints de culasse, la crémaillère, la pompe à eau, ou l’alternateur.

Réparer son véhicule tout seul, c’est également être son propre garagiste. Si vous ne disposez donc pas de grandes connaissances en mécanique, internet peut être une solution. En effet, vous pouvez apprendre à partir du web, en consultant des tutoriels vidéo, sur les sites mécaniques ou encore sur des blogs spécialisés. Vous y trouverez facilement des conseils pour prendre soin de votre voiture.
Augmentez ses connaissances tout en économisant de l’argent, c’est ce qu’ont décidé de faire de nombreuses personnes que ce soient des hommes ou des femmes. Et vous alors, que décidez-vous ?

Transmission 4×4 : les différents modèles

Si vous avez un 4X4 ou si vous envisagez d’en acheter un, il faut avoir un minimum de connaissance sur ces gros engins. Un véhicule classique est constitué de plusieurs pièces clés qu’il faut changer en cas d’usure, car ils sont nécessaires au bon fonctionnement de la machine. Pour le 4X4 c’est la même chose : moteur, suspension, amortisseurs… mais l’une des pièces les plus importantes reste la transmission.

Qu’est-ce qu’une transmission et quels sont les modèles existant ?  On vous explique tout !

Transmission : qu’est-ce que c’est  ?

Un véhicule dispose d’une transmission qui est un dispositif mécanique permettant  de transmettre un mouvement d’une pièce à une autre.  Les 4X4 ne sont pas tous équipés d’un même dispose de système de transmission intégrale permanente, car il existe sur le marché de l’automobile 3 grandes familles de 4X4 et donc plusieurs modes de transmission 4X4.  Nous avons  :

  • les berlines 4X4,
  • les SUV,
  • les vrais traditionnels 4X4.

Les différents modèles de transmission 4X4

Sachez que les 4X4 traditionnels sont tous équipés de 2 boites de vitesse manuelles ce qui nécessite une transmission particulière.

Transmission permanente pour les véhicules 4X4

On retrouve sur les 4X4 traditionnels, le modèle de transmission permanent qui s’effectue sur les 4 roues motrices. Pour permettre au pont avant de tourner plus vite en virage que le pont arrière, il y a  ce qu’on appelle un différentiel central (différentiel interpoint).

Lorsque vous êtes aux commandes de votre 4X4 et qu’une des roues patines, le différentiel central et le différentiel de pont (celui de la roue qui patine) vous renvoyé toute la puissance du véhicule sur celle-ci afin de stopper le 4X4 dans son élan.

4X4 avec transmission semi-permanente

Quant au véhicule 4X4 semi-permanent, ils ont la particularité de s’adapter à chaque situation.  Lorsque votre 4X4 circule normalement, il n’y a que 2 roues qui sont motrices.
À l’inverse, si votre 4X4 perd de l’adhérence, la transmission se fait alors sur les 4 roues. Ce système de transmission s’enclenche grâce à un embrayage multidisque ou un coupleur.

Il existe d’autres modèles de transmission, notamment pour les 4X2,  mais les plus courants reste la transmission permanente et la transmission semi-permanente. Sachez que vous pouvez vous procurer des transmissions 4X4 directement en ligne.

Comment le verre cassé influence sur la sécurité de conduite

Comment le verre brisé affecte la sécurité du conducteur ?

Les fabricants conçoivent des pare-brise pour assurer une protection maximale à tous les passagers d’un véhicule. Le verre trempé peut résister aux impacts de petits et de grands objets. Que se passe-t-il lorsque votre pare-brise présente des fissures, des éclats ou des pièces cassées?

Ci-dessous, nous examinons pourquoi le verre endommagé est dangereux pour votre sécurité et pourquoi vous devez remplacer le pare-brise.

Le verre endommagé offre une vision limitée

Le premier danger que présente le verre endommagé est votre vision. Si des copeaux ou des fissures se répandent sur le pare-brise, il est difficile pour le conducteur de voir de l’autre côté. Pendant la journée, les rayons du soleil frappent la vitre et aveuglent le conducteur, car les rayons UV amplifient les fissures.

Dans la route, il est courant de voir un pare-brise avec des éclats de verre surtout aujourd’hui à cause des manifestations. Dans les zones agricoles, il est plus susceptible de voir des cassures sur les verres. Les petits éclats peuvent limiter la visibilité autant que les grandes fissures. Si vous avez de petits copeaux le long du pare-brise, je vous recommande de vous rendre dans le centre de service le plus proche de chez vous ou de contacter un vitrier expert afin de les lisser.

À lire aussi : Trouvez le meilleur artisan vitrier Paris 11.

Le verre endommagé offre moins de protection

Un verre en excellent état offre une protection solide aux conducteurs et aux passagers en cas de collision ou de choc. Un verre fissuré offre cependant moins de protection, car il manque de stabilité.

Rien ne tient la pièce entière ensemble si elle a des fissures. Par conséquent, une collision ou un impact peut compromettre l’intégrité du pare-brise et la sécurité du passager.

Plus vous attendez pour réparer la fenêtre, plus les fissures se détérioreront. À mesure que les fissures s’agrandissent, la fenêtre s’affaiblit. Si vous remarquez des fissures dans le pare-brise, réparez la vitre dès que possible.

Instabilité structurelle dans le toit

En cas de collision, une partie de la stabilité structurelle du toit provient du verre automobile. Le verre a suffisamment de force pour empêcher le toit de s’effondrer sous le poids de la voiture. Le plus grand morceau de verre est le pare-brise.

Si le pare-brise est intact, il peut assurer la stabilité du toit. Sinon, le toit risque davantage de céder lorsque la voiture se renverse. Plutôt que de tenter votre chance avec un pare-brise ébréché ou fissuré, apportez votre voiture au garage le plus proche pour une réparation complète du pare-brise ou des vitres latérales.

Remplacement professionnel de pare-brise

Si vous habitez dans la région Parisienne et que vous avez besoin de faire remplacer le vitrage de votre véhicule ou de le réparer, apportez votre véhicule à un vitrier professionnel dans votre région et évitez de vous éloigner avec la voiture. Choisissez un spécialiste dans la réparation de vitres d’automobiles et dans le remplacement complet du pare-brise avant ou arrière pour tous les types de voitures, camions, etc.

Pourquoi acheter une motocross ?

Si vous avez décidé d’acheter une moto, mais vous ne savez pas encore quel modèle choisir, pourquoi ne pas vous laisser séduire par une moto cross ? Il est vrai qu’elle est généralement critiquée en raison des risques de blessures liés à sa pratique, mais elle dispose pourtant de qualités indéniables. Vous avez également la possibilité de vous renseigner sur la motocross sur différentes boutique en ligne vendant des kit deco pour motocross par exemple.

Un véhicule à deux roues présentant de nombreuses particularités

Les motocross sont des motos sportives qui se distinguent des autres types de motos par leur taille. Elles sont grandes en hauteur et disposent d’une suspension plus longue et d’un cadre fortifié. À part cela, le châssis, les jantes, les pneus et les essieux sont d’une robustesse inégalée, cela pour pouvoir résister aux chocs et forces pendant les sauts de plusieurs mètres.

Les motos cross sont généralement faites pour les circuits hors route et les terrains de parcours inhabituels et accidentés. Ce type de moto ne nécessite pas une autorisation de circulation. Aussi, le numéro d’immatriculation ainsi que les différentes caractéristiques d’équipements tels que les phares et clignotants ne sont pas obligatoires.

Aujourd’hui, il existe des motos de route ayant les mêmes caractéristiques que les motos cross. Elles possèdent une autorisation de circulation sur les routes. Le plus de ces dernières est le fait qu’elles procurent une sensation sportive sur la route.

Toujours se protéger

Que ce soit avec une moto ordinaire ou une moto cross, il est indispensable de se protéger. Pour ce faire, il faut porter un casque de protection ainsi que des gants et des bottes. Il ne faut pas non plus omettre les protège poitrine, dos, coudes et genoux. Toutes les protections sont obligatoires afin de rouler en toute sécurité. Une chute est souvent arrivé à cause des chemins parfois tumultueux que l’on prends avec une motocross.

Faites confiance à un garage auto pour votre voiture

Les véhicules d’aujourd’hui sont de plus en plus équipés et dotés de technologies avancées. Ainsi, en cas de panne ou de problèmes mécaniques grave, les interventions traditionnelles ne suffisent plus. Elles exigent désormais des connaissances poussées en électronique auto. Voici des notions à savoir quant aux choix du professionnel idéal.

Les concessionnaires, pour des interventions spécifiques

En règle générale, tout automobiliste doit y passer dans les deux ans qui suivent l’achat de la voiture afin de bénéficier de la garanti constructeur. Après, vous n’êtes pas obligés d’y revenir. Néanmoins, la meilleure option est parfois de continuer de recourir à leur service, notamment quand les opérations ne sont réalisables que par un représentant de la marque. Il dispose souvent du logiciel spécifique pour la réparation de l’électronique ou de la mécanique. En revanche, les prix sont généralement élevés par rapport aux autres options. Sinon, vous pouvez simplement vous renseigner afin de trouver le bon spécialiste des alentours. N’hésitez pas à en apprendre plus chez un professionnel de votre garage auto sur Commercy.

Les centres-auto, pour des opérations basiques

Ces structures permettent de bénéficier des tarifs abordables, et l’automobiliste n’a pas à prendre rendez-vous trop à l’avance. Cette disponibilité constitue un critère essentiel de choix pour bon nombre de personnes. Mais le recours à leur intervention est plus recommandé s’il s’agit d’une réparation classique ou encore d’une révision simple. Les techniciens qui réalisent les travaux ne sont pas formés pour des opérations spécifiques à chaque marque et modèle de véhicule mais plutôt pour des interventions généralistes. C’est la solution la plus pratique, que ce soit pour une simple réparation ou pour une remise en état de la carrosserie.

Les petits garages, pour des réparations « sur-mesure »

Cette option est particulièrement intéressante du fait que leurs tarifs sont plus attractifs qu’ailleurs. L’atmosphère reste très conviviale et chaleureuse, mais ils n’ont pas toujours les matériels nécessaires pour réaliser un diagnostic détaillé. Bien connus pour leur maîtrise de la mécanique « pure », ils sont recommandés pour les interventions sur mesure. Bref, à vous de choisir. Vous trouverez de nombreux articles sur internet qui pourront vous aider à choisir le bon garage indépendant. Veillez cependant à toujours faire bien attention aux tarifs appliqués ! Certains professionnels sans scrupules n’hésitez pas à profiter d’un monopole dans certaines zones excentrées afin d’appliquer des prix beaucoup trop élevés. Prenez donc toujours le temps de bien vous renseigner avant de payer pour des services.

Acheter votre voiture avec un professionnel de l’occasion près de Colmar

Se procurer un nouveau véhicule n’est pas toujours chose facile… D’autant plus si le budget alloué à cet achat est réduit. Heureusement, il existe des alternatives. Faire le choix d’un véhicule d’occasion en est une bonne. Un professionnel, comme Point Vente Auto, vous aidera à trouver votre véhicule idéal en occasion près de Colmar.

Pourquoi préférer une voiture d’occasion à une voiture neuve ?

Pour un nouveau conducteur, il est toujours plus rassurant de disposer d’une voiture d’occasion. En effet, un jeune diplômé du permis hésitera moins à rouler de cette manière. Prendre le volant d’une voiture neuve, c’est la peur d’en user la peinture, la peur qu’une autre voiture ne la raye, etc.

Avec une voiture d’occasion, la majorité de ces soucis s’envole. De cette manière, même les jeunes conducteurs peuvent se focaliser sur la conduite plutôt que sur l’état extérieur du véhicule.

Cependant, il est possible de trouver des véhicules d’occasion de qualité et en bon état. C’est ainsi, même pour un conducteur expérimenté, une option tout à fait viable. Que ce soit chez un particulier ou chez un professionnel, vous pouvez sereinement envisager cette solution.

Acheter son véhicule de seconde main dans un garage

En préférant un garage à un particulier, vous êtes certains de disposer d’un véhicule remis à neuf. Vous profiterez même d’une garantie mécanique allant de quelques mois à plusieurs années selon votre garage professionnel.

Un véritable spécialiste vous permettra, qui plus est, de remplir plus facilement les nombreuses démarches administratives nécessaires. Si vous cherchez une solution rapide sans risquer de vous faire avoir, c’est vraiment la meilleure des méthodes.

Enfin, vous pouvez également opter pour vous fournir chez un garage dont la vente d’occasion est la spécialité. Dans ce cas-là, le garage pourra même prendre contact avec ses fournisseurs et ses partenaires pour importer un véhicule spécifique. Pour un maximum de confort et disposez, avant tout, d’un tarif toujours nettement inférieur à celui d’un véhicule neuf… C’est la solution parfaite !

Une solution plus fiable qu’il n’y parait

L’avantage de l’occasion, c’est aussi de pouvoir se tourner vers une marque ou vers un modèle qui a fait ses preuves.

De plus, même si la voiture ne provient pas d’un garage, son ancien propriétaire peut en avoir pris soin. Si elle avoisine les 10 000 à 20 000 kilomètres, et que son entretien est à jour, c’est sûrement une bonne opportunité !